AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Amérique centrale !

Aller en bas 
AuteurMessage
Cathy
Rang: Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 715
Age : 46
Localisation : St paul-lez-Durance
Date d'inscription : 19/02/2005

MessageSujet: Amérique centrale !   Lun 6 Fév - 13:12

Salut les marins salut ,

Si on ce balader un petit peu histoire de rêver avant les grandes vacances hihiii grire ...

Balade autour du Monde Maya




Du Yucatan à l'Altiplano, entre Mexique et Guatemala, le monde maya mêle art de vivre, culture initiatique et architecture colossale.

Une falaise de grès et de porphyre surplombe une anse de sable blanc bordée d'agaves.
En arrière, les ruines mystérieuses et élégantes d'une forteresse et d'un temple dédié au dieu du Vent regardent vers le lointain et se souviennent du jour maudit de l'an 1518 où se prolifèrent à l'horizon les voiles carrées des caravelles espagnoles qui apportaient la souffrance.
Tulum est le seul site maya construit en bord de mer.
Et quelle mer !
Opaline, diaphane, tropicale...
Les eaux qui longent la côte est de la péninsule du Yucatan comptent parmi les plus recherchées des Caraïbes.
Des hautes tours de Cancun aux bars branchés de Playa del Carmen, et jusqu'aux Cayes du Belize-merveilleuses petites îles de corail-, la Riviera Maya est une ode au farniente...


Tikal, symbole de la richesse et de la force des indiens

Mais pour ce qui concerne l'héritage culturel du plus grand peuple d'Amérique centrale, il vous faudra plutôt vous éloigner du bord de mer...
Vers Chichen Itza, évidemment, le site le plus touristique, ou bien Uxmal, au coeur d'un vallon ensoleillé où coule une rivière chantante, qui raconte la vie des trente mille Puuc, ethnie maya du nord qui vécut ici voici un millier d'années.
Mais le véritable joyau de l'architecture maya, c'est plus au sud, au coeur des forêts du nord du Guatemala, qu'il vous faudra le dénicher :
Tikal, symbole du mystère et de la richesse de cette civilisation.
Les flèches aplaties des pyramides rongées par l'humidité émergent fièrement d'une jungle si profode que s'y cachent les derniers jaguars d'Amérique centrale.
Et, certainement aussi le fantôme du roi AL Cacao, qui dominait, il y a mille ans, cette région inhospitalière qui s'étend jusqu'à palenque, dans l'Etat mexicain du Chiapas.
Ici, les archéologues cherchent encore "la" cité oubliée, dont parle le Popôl Vuh, le livre sacrée des Mayas.
Pour vous, l'occasion est trop belle de jouer les Indiana Jones en pirogue sur le fleuve Usumacinta, qui marque la frontière entre deux pays, ou en expédition guidée vers les sites, plus petits mais peu fréquentés, de Ceibal ou Sayatche.
Malheureusement pour les indiens, la forêt ne fut pas un refuge assez secret pour échapper à la rage des Conquistadores, lancés à leur poursuite aux cris de "par aya, par aya" (par-là, par-là), interjection transformée avec le temps, dit-on, en "maya" et devenue le nom des ethnies qui peuplaient cette région.
C'est là que les coutumes et la culture mayas ont perduré.
A Antigua, ancienne capitale du Guatemala, aux rues bordées de maisons coloniales qui abritent des courettes pavées et terrasses fleuris des "comodores".
Ces savoureux restaurants bon marché où l'on vous servira, entre autres, de déliceuses tortillas.
Mais aussi dans les villages qui cerclent le lac Atitlan, où les indigènes vivent encore de la pêche et de la culture du maïs, céréale tradiionnelle qu'il dont ils dégustent les épis grillés dans les rues de San Pedro ou de Panarachel.


Une merveilleuse pagaille règne à Chichicastenango

C'est un peu plus haut, dans les brumes de l'aurore, que le monde maya vous livre son plus doux secret:
Chichicastenango, âme du peuple maya.
Il faut découvrir à l'aube la petite église blanche aux marches disjointes où se retrouvent les vendeuses de fleurs aux aux parures chamarrées et les chamanes armés d'encensoirs de fer-blanc, venus bénir les offrandes aux dieux.
Dans les allées bordées d'étals recouverts de branchages, les indiens proposent des objets de bois et d'osier, ou encore des huipils, ces blouses tissées multicolores que portent les femmes de l'Altiplano, et des monceaux d'ananas, des paniers de mûres sauvages et des papayes géantes...
La merveilleuse pagaille qui règtne sur le marché de Chichi (c'est ainsi qu'on surnomme le village ici) se prolonge dans les rues alentour, où des autobus aux couleurs criardes tentent de se frayer un chemin à travers une marée de piétons chargés de paquets, de carrioles à chevaux et autres équipages improbables...
A l'image d'un monde en modernité, entre aujourd'hui et demain.


Si vous avez d'autre sujet sur le monde de Maya c'est ici & même des images elles seront les bienvenue pour combler un peu... daufin

_________________
Le Monde est à nos pieds !


It's good to be the King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chez-cathy-miam.forumactif.fr
 
Amérique centrale !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Orchidées d'Amérique Centrale
» Begonia pilifera (Amerique Centrale)
» Nouveau membre
» Gleditsia triacanthos (Févier d'Amérique)
» Probleme centrale de commande HELP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Globe-Trotter :: DECOUVERTE DU MONDE :: Les Quatre Coins :: International-
Sauter vers: